AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Let's the sky shining

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Let's the sky shining   Mar 26 Jan - 18:20







Ophélia Lisa Crane

Feat. Holland Roden



Nom • Crane Prénom • Ophélia Lisa, dit Ophé' Date de naissance • 28/12/1953 Âge • Vingt-huit ans Situation • Célibataire Orientation • Héterosexuelle Classe/Profession • Auror Maison • Ancienne lionne Qualité de sang • Sang-mêlée Baguette • Anciennement en bois d'ébène, la baguette d'Ophélia est désormais en bois de prunellier sertie d'un crin de sombral sur 27cm. Adhésion à la compagnie du prunellier oblige.Epouvantard • Le caveau des Crane, se remplissant tellement qu'aucune place n'est alors disponible, seulement son cercueil ouvert où une main en quête d'explication et de vérité de chacun des membres morts s'accroche. Amortentia • Mélange de violette, de cuir et d'eau salée. Patronus • Une corneille Groupe • Fiz

Histoire

Ophélia, Ophélia. Petit tourbillon roux qui ne s'arrête de voler que le temps d'une seconde, d'une pause, d'une respiration, d'une hésitation. Beaucoup se demandent qui peut réellement être cette jeune femme de vingt-huit ans, si fièrement campée dans ses bottes que même un sortilège d'expedimenta paraîtrait impossible à la faire décoller et encore plus à supprimer ce sourire arrogant logé au coin de ses lèvres gourmandes. Mystérieuse, elle apprécie être entourée d'une couche protectrice dont certains semblent effrayés. Car après tout, chaque tourbillon ne peut terrasser son entourage que s'il est suffisamment puissant. Donner un épouvantard à un ennemi n'est jamais une bonne stratégie et par les temps qui ont couru... peu savaient sur qui compter. Avec fierté et arrogance, elle vous racontera qu'elle n'a pas besoin qu'on la connaisse, qu'on la teste, qu'on la soumette à une case si bien délimitée qu'elle finirait par étouffer son essence. La petite Crane a toujours été ce vent de liberté qui tambourinait si fort dans ses veines qu'il finissait par prendre le contrôle de ses sens, de ses actes, de sa destinée. Sa répartition fut le premier loquet soulevé. La grande guerre l'une des dernières. Mais pour pouvoir exceptionnellement cerner le personnage, il faut pouvoir assembler toutes les pièces du puzzle. Un à un. Lentement. Farouchement. Surement. So go back in my past, stranger....


Ophélia est la cadette de la famille Crane. Petite deuxième n'ayant surement rien d'extraordinaire hormis le fait de venir au monde dans une famille de sang-mêlée aussi tolérant qu'instruite. Pourtant, au fur et à mesure que le temps s'écoula et fit son effet sur son développement, on en vint rapidement à se demander d'où pouvait provenir ses gènes si... intrépides pour une si petite fille. Vincent et Charlene étaient de véritables aigles dans l'âme. Si sages et instruits, irradiant de calme et de bon sens, tout comme leurs enfants Winona et Paulus -si ce dernier avait pu avoir la chance d'aller à Poudlard. Seule Ophelia avait au fond de ses prunelles, cette lueur ardente et espiègle primant sur la sagesse légendaire des Crane. Un peu comme celle reluisant au fond du regard fatigué de son oncle Astor. A quatre ans, elle grimpait en haut de cimes des arbres qui bordaient la forêt avoisinante, jusqu'à ce qu'elle ne redescende avec un sortilège de lévitation de son père, alerté par les appels de sa fille aînée. Car même si la petite rouquine fonçait au-delà des difficultés et des obstacles, il ne lui était pas toujours évident de revenir en arrière... et en l’occurrence de descendre des arbres sans dommage. C'est ainsi qu'elle découvrit ses pouvoirs de sorcière, tombant de la fenêtre du second et hurlant si fort de peur que le banc en pierre au-dessous d'elle changea de matière et se transforma en un trampoline la faisant rebondir encore plus haut, calmant ses cris et changeant ses larmes en rires. Un peu déconcertant pour des parents arrivant sur la scène à peine deux secondes plus tard. Un peu moins pour des sorciers. On demandait souvent à Winona de surveiller la cadette... cette dernière œuvrant du mieux qu'elle pouvait. Un psychomage trouverait surement là l'une des raisons des tensions entre sœurs. Ophélia était trop jeune, trop intrépide, trop curieuse pour se rendre compte du danger auquel elle accourait toujours plus vite. Même encore à l'âge de vingt-huit ans... Plus tard, Paulus sera leur bouée de secours. Le plus sage de tous au final, bien que dépourvu de pouvoir magique. Celui pour lequel tout le monde s'est inquiété ses dernières années, le surprotégeant alors que ce dernier tentait inlassablement de tenir les membres de son clan, de son sang, uni. Bien que plus jeune, Paulus a toujours été la gorgée d'oxygène d'Ophélia. Celui qui riait avec elle, s’extasiait avec elle. Le seul qui pouvait placer un commentaire désobligeant sur sa conduite sans pour autant que sa colère ne soit dévastatrice. Ophélia ne sut jamais pourquoi et ne s'en posa même pas la question. Peut-être parce qu'il n'avait pas de pouvoir magique, que Merlin lui refusait ce droit tout en le délivrant du fardeau de la dépendance. Car un sorcier est dépendant de sa magie. Elle ne peut dire le contraire : elle ne comprend pas comment les moldus peuvent arriver à survivre sans ce petit bout de bois. Elle a bien tenté auprès de sa meilleure amie... Elle a tenté, c'est mieux que rien.

On aurait pu penser qu'avec les années, la sagesse des Crane grandirait avec la gamine. Instruite et inventive, elle aurait très bien eu sa place chez les aigles, comme tout bon Crane jusqu'à ce jour. Même son oncle Astor. Pourtant, ce fut de rouge et d'or que se borda sa cravate le soir de sa répartition à Poudlard. Le soir du premier pas vers son indépendance, sa libération. Son adolescence fut aussi turbulente qu'elle ne pouvait l'être. Envoyée chez les lions, elle rencontra là-bas plusieurs éléments de sa vie qui ne pouvaient la détourner de ce chemin. Fière et arrogante, la gamine ne supportait pas qu'on puisse remettre en doute ses capacités et se faisait un malin plaisir de prouver à tous qu'elle était capable de tenir la distance. Capable de réussir aussi bien qu'un autre. Une simple provocation suffisait pour la tenir éveiller toute la nuit sur un devoir ou une matière, pour la faire sortir le soir aux abords de la forêt interdite en-dehors du couvre-feu, pour tenter d'entrer par effraction dans la réserve interdite, pour substituer chez le concierge les pétards confisqués afin de les glisser dans le dortoir des garçons en pleine nuit, pour... tant de choses que la liste serait trop longue et calomnieuse pour sa propre réputation. Non, malgré son joli fasciés et son nom, Ophélia n'avait rien de très sage. Pas en attitude. Toujours prête à franchir la ligne, la limite mais seulement avec ses propres raisons. Ses propres opinions. Sa propre ligne de conduite. Car voilà, on ne peut être butée et fière sans aucune raison. La justice. L'équité. Le courage. Le pardon. Tant de choses auxquelles elle croit dure comme lune, fixant pas à pas sa ligne de conduite et ses valeurs. Femme d'honneur et de parole, l'adolescente ne se rétractait que rarement, même lorsque sa fierté était mise à mal. Bonne élève malgré son manque de sérieux dans de nombreuses matières, frondeuse invétérée aux innombrables heures de colles, joueuse de quidditch passionnée et revêche, rien ne semblait pouvoir stopper la venue du tourbillon Crane... pourtant, les apparences sont souvent trompeuses et par orgueil, on les cache si sciemment qu'elles en deviennent invisibles. Or, la fierté de la jeune femme fut notamment mit à mal lorsqu'un sélectionneur la repéra mais décida de prendre ce stupide poufsouffle dans l'équipe de quidditch des Pies de Montrose. Certes, il était doué mais pas aussi talentueux qu'elle. A force de s'en donner à cœur perdue et de ne reculer devant rien, la rousse avait finalement effrayé le sélectionneur qui ne tenait pas à se retrouver avec une catastrophe dans les bras. La sûreté. La défaite au final. Si elle vécut mal ce refus, prônant à l'époque un sexisme honteux à son encontre - ce qui n'était guère faux également - l'arrière-goût amer lui passa alors que les meurtres et les tensions se faisaient de plus en plus pressants et accrus à l'extérieur de l'école.

Aspics en poche, la mini-tornade s'était transformée en corneille au pas aussi sûr que son regard n'était redoutable. Comme tout jeune sortant de l'école, elle pensait pouvoir conquérir le monde et avec l'appui de son oncle, elle entra au Ministère alors que les choses allaient de mal en pie dans le monde extérieur. Tout d'abord auror en formation, elle continuait de rêver d'aventure et de bravoure lorsqu'elle croisait Astor dans les couloirs, s'en allant ou revenant de chaque mission. Étrangement, ce n'était jamais les blessures ou l'air fatigué de son oncle qui la marquaient. Seulement cette attitude et conduite aussi sereine qu'affirmée, aussi lumineuse que nécessaire. Parfois, il fallait que d'autres partent en guerre, risquant leur vie pour pouvoir assurer la garantie de tous. Le mythe du héros en guerre. Un code de conduite qui s'ajoutait au sien, grandissant dans l'ombre de sa croissance à chaque réunion familiale, à chaque croisée de chemin de vie, à chaque respiration.
Jeune, fière, nouvellement indépendante, Ophélia s'engouffra dans cette guerre en quête d'un nouveau souffle. Toutes ses horreurs décriaient sur les nés-moldus et les cracmols, toute cette haine l'excédait. D'autant plus lorsque certains sang-purs de sa connaissance -anciennement amis sinon - décriaient que la place d'une sorcière était à la maison, à donner un héritier parfait pour continuer leur lignée si pure. Des nez furent brisés, les dents, ongles et baguette sortis. Car voilà, la tolérance des Crane a dû être réévalue chez la jeune Ophélia qui se retrouva être une grande défenseure de la cause féminine, ne supportant pas qu'on rabaisse une sorcière seulement à cause de son sexe, là où elle démontre souvent plus de qualité et de ténacité que n'importe quel sorcier. Si son combat contre l'injustice envers les moldus, les nés-moldus et les cracmols est intense, celui contre le machisme se révèle être une véritable tornade destructrice. Qu'importe le grade qu'elle rencontrait, rien ne pouvait empêcher la colère revancharde et tenace de la jeune femme de déferler... même lorsqu'elle affronta un Brigadier bien plus vieux et gradé qu'elle écopant alors d'un sermon dans les règles et d'une mise à pied de trois jours. Cela lui permit pourtant de montrer ses valeurs à la vue de tous et c'est ainsi qu'un de ses camarades lui parla de la compagnie du Prunellier, groupe de résistants essentiellement composé d'aurors ou de sorciers assez braves pour partir à la quête aux mangemorts et venir en aide aux personnes blessées ou maltraitées. Enfin, elle avait l'impression de faire partie de quelque chose, d'être utile à sa société et au monde gangrené par l'hypocrisie et la peur d'être déchu de son pied d'estale. C'est sûrement à cause de cela qu'elle commença à s'isoler de sa famille, elle qui pourtant les aime tant. A cause de son caractère aussi trempé qu'affirmé, de nombreuses disputes eurent lieu dans la maison familiale - notamment avec sa sœur aînée et son père - qui refusèrent de s'engager plus dans la résistance alors qu'eux-mêmes déploraient la situation.  Leur neutralité lui soulevait le cœur alors qu'avec leurs positions au sein du Ministère, ils pouvaient agir plus en profondeur et faire entendre leur voix. Elle tenta de leurs inculquer sa vision des choses, de leurs faire changer d'avis afin de pouvoir faire bouger les choses mais rien n'y fit. La tolérance finit par être un conflit même si on n'en tenait que peu de rigueur. L'amour dans les liens de sang était surement trop fort... la sagesse et bienséance de Paulus aussi. Malgré la rancœur et un certain dédain qui se développa chez la benjamine face à cette indifférence masquée. Elle savait que les Crane étaient considérés comme des traîtres à leur sang par beaucoup de familles de sang-purs, notamment chez les extrémistes. Elle en avait cure... contrairement à eux.

C'est donc avec une certaine appréhension et surtout pour faire plaisir à Paulus et à l'aîné des Crane qu'Ophélia se présenta à l'anniversaire de son grand-père. Même fâchée car revancharde, elle ne pouvait se permettre de manquer cet événement important. Si retrouver les siens comblait le cœur de la rousse, jamais elle n'aurait pu en imaginer son dénouement. La conversation mêlait amusement, banalités et faits contemporains. Sans s'en rendre compte, Ophélia avait remis sur la table l'inactivité des Crane dans le conflit qui secouait les rues de Londres, recevant un soupir de lassitude de sa soeur et un sourire appuyé de son oncle... jusqu'à ce qu'une détonation ne résonne, assourdissant leurs sens, leurs corps et au final leurs âmes. Les Crane furent attaqués, ce soir-là. Réagissant au quart de tour, Ophélia se mêla au combat avec entrain et ardeur, liant conviction mais surtout désir bouillonnant de protection envers les siens. On envoya les femmes et les enfants dans le jardin sans réellement savoir d'où provenait l'attaque. Transplanation et fumée n'aidant en rien. L'attaque fut tragique et la jeune femme fut rapidement envoyée au tapis. A cause de son agressivité et de sa riposte, elle fut pourtant prise de nouveau pour cible, rampant sous la table cassée alors que la tête lui tournait et que le sang brouillait sa vision. Elle ne sût réellement ce qui se passa par la suite. A son réveil, les murs blancs de Ste Mangouste l'accueillirent, un énorme bandage au bras, des chuchotements réconfortants comme quoi son bras était sauf... et une semaine plus tard, ils enterraient tous ensemble l'oncle Astor et prièrent Merlin pour que l'état de l'aîné des Crane ne résiste à l'hiver.

Cet évènement marqua bien plus la jeune femme qu'elle ne voulait le laisser paraître. Son idole était mort, terrassé, mis sous terre après avoir affronté et mit derrière les barreaux pas moins de trois mangemorts. On en dénotait plus mais allez savoir exactement le chiffre... La rage vengeresse de la rouquine s'est réactivée, distillant dans son sang une témérité bien plus fougueuse et tenace. Ses rires d'enfants ont commencé à disparaître et consciemment, elle s'est mise en tête un devoir : c'était à son tour de protéger le clan des Crane, comme jadis l'avait fait son oncle. Une détermination accrue qui fonctionna puisqu'on l'affecta tantôt dans le bureau des Aurors, la sorcière ayant fait ses preuves avec succès. Cachant sa blessure et sa vengeance derrière un masque d'arrogance et de fierté, arborant sa cicatrice comme un passe-droit, elle est plus que ravie de pouvoir enfin pourchasser ceux qui ont voulu décimer les siens, eux tellement emplis de neutralité et de complaisance, au point de parfois en perdre son self-Control.



Derrière l'écran

Bonjour, je m'appelle Vanou , j'ai 24 , j'habite en région Rhône-alpes  et je suis F . J'ai découvert le forum en furetant sur PRD. Sinon, j'aimerai ajouter que si tu as quelques chose d'autre à rajouter ! Oh, une dernière chose code


© episkey - yellowtardis



Dernière édition par Ophélia Crane le Mer 24 Fév - 9:54, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's the sky shining   Mar 26 Jan - 18:25

Bienvenuuuue
Y'en a une qui va être TRES contente Very Happy
Bon courage pour ta fiche

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's the sky shining   Mar 26 Jan - 18:30

Ooooh une Ophelia, trop chouette !!
Bienvenue parmi nous jolie Auror, si tu as la moindre question n'hésite pas !
Bon courage pour ta fiche ! Very Happy

_________________
    Mateusz Bishop ◇ And in her eyes you see nothing, no sign of love behind the tears, cried for no one a love that should have lasted years. ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's the sky shining   Mar 26 Jan - 18:31

MA PETITE SOEUR
Merci, merci d'avoir choisi mon scéna

Et puis Holland Roden convient bien au personnage, j'aime le choix
Bon courage pour te fiche et bienvenue n'hésite pas si tu as des questions sur le perso !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's the sky shining   Mar 26 Jan - 19:21

Bienvenue adorable petite sorcière !
Tu as un nom qui me dit étrangement quelque chose ! :sort:
Bref, encore bienvenu et bon courage pour ta fiche. J'attend avec impatience ce que mini-Crane nous réserve !
Et pis je veux un lien ! =3 La grande et la petite sœurs !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's the sky shining   Mar 26 Jan - 19:57

Haon, Holland et le scénario de Winnie I love you
Excellent choix, petite Crane

Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fichette

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's the sky shining   Mar 26 Jan - 22:35

Une collègue si jolie !
Bienvenue !!!!!!
Courage pour ta fichounette, et si tu as la moindre question n'hésite surtout pas

_________________
PROTECT OUR PEOPLE OUR FAMILY. ARTHUS STANHOPE;
It's oh so sweet You got to make it hot Like a boomerang I need a repeat You got to pack it up And work it like a new boy should Gimme all your lovin All your hugs and kisses too Don't let up until we're through - ZZ TOP

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's the sky shining   Mer 3 Fév - 15:20

Ophélia je viens prendre des nouvelles de ta fiche (que j'ai dévoré ) et déjà fort bien remplie ! Ou en es tu petite sorcière ?

_________________
    Mateusz Bishop ◇ And in her eyes you see nothing, no sign of love behind the tears, cried for no one a love that should have lasted years. ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's the sky shining   Jeu 4 Fév - 23:28

Bienvenue parmi nous et bonne chance pour l'écriture de ta fiche :3

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's the sky shining   Dim 7 Fév - 21:59

Je suis désolée pour ce retard non voulu. Je dois préparer un voyage en Allemagne et internet m'a lâché depuis le milieu de la semaine dernière Il ne reste pas grand chose pour terminer ma fiche et j'essaye de le faire avant mardi (date de mon départ, jusqu'au 20). Je suis vraiment désolée pour ce "délai", complication, je ne sais comment l'appeler et j'espère que cela ne posera pas trop de problème (je comprendrais sinon, hein).

merci Bellden <3

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's the sky shining   Dim 7 Fév - 22:10

Oooh ma pauvre, bon courage avec ta ligne internet et la préparation de ce voyage ! Ne t'inquiète surtout pas en tout cas, ici on attendra ton retour

_________________
    Mateusz Bishop ◇ And in her eyes you see nothing, no sign of love behind the tears, cried for no one a love that should have lasted years. ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's the sky shining   Dim 7 Fév - 22:16

Courage sœurette I love you

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's the sky shining   Mer 24 Fév - 9:56

Je vous remercie énormément pour cette patience, vous êtes extra  Du coup, j'ai terminé ma fiche, j'espère n'avoir rien oublié et que tout convient

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's the sky shining   Mer 24 Fév - 11:06

Par Merlin j'ai dévoré cette fiche, l'intrépide Ophelia me passionne déjà !!
J'attend que Winona passe par ici nous confirmer qu'on peut te valider, ensuite on pourra te compter officiellement parmi nous!

_________________
    Mateusz Bishop ◇ And in her eyes you see nothing, no sign of love behind the tears, cried for no one a love that should have lasted years. ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's the sky shining   Mer 24 Fév - 18:36


J'ai beaucoup aimé ta fiche, tu nous as fait une parfaite Ophélia I love you
Bref je valide aussi cette fiche de mon côté

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Let's the sky shining   Mer 24 Fév - 18:51

Je m'en vais de ce pas valider cette belle fiche alors!

_________________
    Mateusz Bishop ◇ And in her eyes you see nothing, no sign of love behind the tears, cried for no one a love that should have lasted years. ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Let's the sky shining   


Revenir en haut Aller en bas
 

Let's the sky shining

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sun's always shining and she needs love.
» Les mailles brunies du Rohan - problème de traduction
» Zero
» Yung Lysander est dans la place~ I'm shining~
» be my knight in shining armor. [/w. marius]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
episkey  :: Le début de l'aventure :: Choixpeau :: Sorciers validés-