AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Collaboration défectueuse ft. Arthus Stanhope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Collaboration défectueuse ft. Arthus Stanhope   Jeu 25 Fév - 17:42



Arthus & Priya
Collaboration défectueuse  
Une jeune sorcière attendait patiemment, les fesses posées sur une chaise inconfortable. Un badge "consultante" trônait fièrement sur son chemisier écarlate. Le couloir de cette section du ministère était vide à cette heure si tardive. Plus un seul employé, plus un seul hibou, rien. Elle avait même posé l'oreille contre la porte qui lui faisait face, sans succès. Pas la moindre voix. La femme se demandait si elle était l'unique personne vivante à cet étage, en dehors de l'animal qui l'accompagnait et qui ronflait à ses côtés depuis plus d'une heure. En tout cas, c'est ici qu'on lui avait donné rendez-vous. Et le temps passait tellement lentement, ça en devenait interminable et agaçant.

[Une semaine plus tôt dans les bureaux du ministère de la magie]

Priya était en retard, elle le savait. C'est pour cela que la sorcière traversait les couloirs en courant, bousculant au passage un ou deux employés, posant quelque fois un pied maladroit sur le pied d'un gobelin avocat, manquant de se crouter généreusement dans le hall principal du Ministère de la Magie en glissant sur un exemplaire de la Gazette. C'était la course. Quand elle arriva enfin à atteindre le bureau du responsable des aurors, la sorcière se stoppa. Elle dut se maintenir à un pan de mur pour reprendre son souffle, posant une main sur sa poitrine comme si cette dernière allait se détacher et tomber sur le sol dans un grand "splash". Quand elle sentit sa respiration revenir, Priya épousseta sa tunique qui avait pris cher en passant par la cheminée de la maison familiale. Sacrée poudre de cheminette. Rapide, mais tellement salissante. La porte s'ouvrit à la volée. Face à elle, un sorcier d'allure imposante mais dont l'expression du visage indiquait qu'il était en colère. « Il était temps ! J'ai cru que vous ne viendriez jamais » Priya ne s'excusa pas, sa respiration était toujours haletante, elle passa devant la masse, comme si de rien n'était puis se posa dans un fauteuil qui traînait. Le sorcier claqua la porte. « Bon, je vous ai fait venir par rapport à ce qui s'est passé jeudi dernier » Commença-t-il sur un ton sévère. La belle se tourna en sa direction, affichant une moue innocente. « Mais je n'ai rien fait, je ne sais pas ce qui lui a pris à celui-là ... » « Vous voulez dire que votre camarade s'est enflammé tout seul ? Qu'il a empoisonné tout seul sa tasse de thé ? Qu'il a été poursuivi par une horde de géants sans rien avoir fait ? » Un grand silence s'imposa entre les deux sorciers. Ni l'un ni l'autre ne prononça le moindre mot. Priya tentait de trouver une explication à ces paroles, mais rien ne pouvait l'aider. Le chef des aurors s'assit à son bureau, tout en fixant de son regard sombre le petit morceau de femme face à lui. Comment une créature d'apparence si frêle pouvait faire autant de dégâts ? « En tout cas, l'auror que vous accompagniez dans vos dernières missions a rédigé une lettre au ministre lui-même pour demander votre renvoi. Hélas ... sa demande a été refusée. Nous avons donc trouvé un accord. Un autre auror vous sera désigné. Cette fois-ci vous devrez faire preuve d'un minimum de respect envers lui, sinon vous risquerez plus qu'un simple renvoi ... Est-ce clair ? » La sorcière fit mine de réfléchir à la proposition. Devait-elle continuer de travailler avec ces incapables du ministère ? Si celui qu'on allait lui attribuer était, lui aussi, bête à manger de la bouse de dragon, comment ferait-elle pour le supporter ? Surtout sans avoir le droit de se venger ? Priya entrouvrit la bouche pour répondre puis, se stoppa. Il fallait avouer que son travail au ministère lui avait apporté une bonne réputation dans le milieu, lui permettant ainsi d'avoir beaucoup de clients dans son cabinet. Elle n'avait pas tellement le choix, au final.

[Une semaine plus tard, retour aux bureaux des aurors]

La sorcière se leva brusquement de sa chaise, réveillant le gros tas de graisse et de poils à ses côtés. Priya jeta un coup d'oeil blasé à Gladstone, son bouledogue anglais, puis pouffa de rire en voyant qu'il s'était rendormi tout aussi rapidement. Cette sacrée bestiole n'avait donc peur de rien. Après avoir toqué à plusieurs reprises contre cette fichue porte, avoir tenté de l'ouvrir avec et sans magie, elle finit par se résigner. Lui avait-on indiqué le mauvais endroit ? Priya ressorti le morceau de parchemin qui lui avait été envoyé la veille. "Rendez-vous le 25 février à 10:00 AM". Dix heures ?! La sorcière sorti sa montre à goussets de sa poche. Peine perdue. Il était vingt-et-une heure passées. Là c'était plus que du retard. Comment avait-elle pu mal lire ce mot ? Etait-ce la tournée de bières au beurre de la veille qui l'avait achevée à ce point. La sorcière se claqua le front avec la paume de sa main en signe d'exaspération. Seigneur, qu'avait-elle fait pour être aussi tête-en-l'air ?

Priya s'apprêta à quitter les lieux quand, soudain, elle aperçut au bout du couloir un homme qui marchait dans sa direction. L'apparition de ce sorcier réveilla Gladstone qui se mit immédiatement au garde-à-vous à côté de sa maitresse. Les choses sérieuses allaient peut-être commencer.

© wild bird
 


Revenir en haut Aller en bas


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Collaboration défectueuse ft. Arthus Stanhope   Mer 23 Mar - 11:57

Priya & Arthus
“You're a phenoméne, an hurricane, my blood is burning in my veins”
U
ne des choses que l’on ne pouvait reprocher à la toute nouvelle brigade d’Aurors formée spécialement pour la capture des anciens mangemorts, était certainement l’entêtement dont ils faisaient tous preuve. Personne ne chômait dans le département malgré la difficulté de l’exercice, ainsi les rapports, les hiboux et les notes volantes ne cessaient d’aller et venir sans interruption sous le nez de cette élite de la traque et de la baguette. Assis à son bureau, Arthus Stanhope dont les dernières années de doutes et de résistance avait tanné et tiré les traits lui donnant parfois un air bien plus sévère qu’il ne l’était, finissait de remplir son rapport sur l’intervention de la veille auprès d’une famille de moldu qui aurait éventuellement eut des informations. Un peu plus loin, des grognements agacés échappaient des lèvres d’Alastor Moody, le chef du département de traque des mangemort qui ne cessait de pester en tournant autour de son propre fauteuil. Il attendait depuis plusieurs heures déjà une personne pour un entretiens, une personne qui emblait ne pas se décider à venir. Dans un autre coin de l’office, la petite secrétaire Lilian Grant avait un petit sourire satisfait et se retenait visiblement de faire une réflexion qui aurait pu rendre Alastor plus violent qu’il ne l’était.
Les heures passaient, et le dossier du Stanhope se bouclait enfin, dernièrement Arthus faisait preuve de plus de mesure et de sang-froid dans ses rapports comme dans ses actions, il faut dire que Camilla l’avait largement sermonné à propos de ses prises de risque. Alastor ne lui confiait quasiment plus que des missions de reconnaissance et on comptait même lui assigné un nouveau coéquipier d’après les rumeurs. Mais Arthus n’écoutait jamais les rumeurs … A présent il lui fallait encore se rendre au Département des Mystères afin de rendre un objet qu’il leur avait emprunté pour la mission. La nuit tombait, et pourtant on ne pouvait rien en savoir lorsqu’on faisait partie du Ministère de la magie et que l’on évoluait en permanence sous terre, néanmoins le Stanhope commençait à ressentir le poids de la fatigue lui tirailler les paupières et appesantir ses épaules.
Au département des Mystères le vieil homme chargé de l’inventaire des objets à louer aux aurors était absent. Cela arrivait souvent, Arthus le savait, le sorcier su haut de son grand âge faisait de nombreux déplacements aux toilettes, un problème du à sa prostate qui avait été endommagé par un sortilège lancé par son ex-femme lors de leur divorce il y avait déjà quarante années de cela.
Soupirant Arthus s’installa face au bureau et laissa son dos se reposer contre le mur de pierre, fermant un instant les yeux, et laissant doucement les limbes l’aspirer le temps de quelques minutes de repis volées à cette trépidante vie qu’on lui avait confiée.
Derrière ses paupières la vision de ses fils finissant certainement de manger à cette heure, une pensée, puis une autre, et le sommeil l’hapa sans prévenir.
« Arthus Stanhope ! Tiens donc mon bonhomme vous venez me rendre visite ? »
La voix grave et chevrotante du sorcier sortie l’auror de son sommeil. S’essuyant la bouche et s’étirant, le plus jeune des deux porteurs de baguette se redressa et sauta sur ses jambes, s’approchant de l’homme qui s’installait derrière son bureau et la liasse de papier qui s’y accumulait. Arthus sorti l’objet à rendre de sa poche et un morceau de papier signé de la main d’Alastor Moody.
« Aaaaah ce vieux strutoscope est bien l’un des plus efficace, il ne cesse de faire des aller et  retour en ce moment. »
Arthus se mit à sourire tout en acquiesçant, le vieux sorcier sorti un tampon, le tapa fort contre le papier qui se mit à vibrer puis à prendre une teinte bleutée. Voilà c’était fait, la mission était accompli, Arthus n’avait plus qu’à rentrer au bureau des aurors, remballé ses affaires et rentrer chez lui. Une bonne journée était passée, maintenant la nuit l’appelait.
Les couloirs étaient presque déserts maintenant, tout le monde devait être rentré pour manger un morceau avant de s’endormir. Travailler au ministère avait tendance à jouer sur votre capacité de sommeil, et nombreux étaient les sorciers qui usaient de sortilèges ou de potions pour rejoindre les bras de Morphée.
Cependant à la sortie de l’ascenseur Arthus remarqua une petite jeune femme, assise devant l’entrée du bureau des Aurors, à côté d’elle il semblait y avoir un chien … Arthus soupira, il était le dernier à pouvoir renseigner cette demoiselle, puisqu’il était le dernier à n’être ni en mission ni chez lui, en revanche si on lui posait encore une fois une question à propos de la capture d’Igor Karkaroff, le Stanhope se promettait de partir sans plus d’explications. Alors qu’il se rapprochait de la jeune fille, l’Auror se rappela avoir déjà vu cette frimousse quelque part, une toute jeune sorcière qui avait déjà traîné dans les parages et fait équipe avec un de ses collègues. L’ancien Gryffondor n’était pas du genre à aimer que des personnes extérieurs se mêlent des affaires du Ministère, mais enfin il n’était pas le chef ici, il se devait de se plier aux ordres.
« - Je peux vous aider ? Il n’y a plus personne ici, je vous conseille de repasser demain vers dix heures du matin, la secrétaire pourra vous assigner un rendez-vous. Ah et les animaux ne sont pas admis dans l’office, pour information. »
La voix était monotone et quelque peu sèche, le Stanhope n’avait pas envie de s’éterniser, il avait posé une question par politesse, mais avoir à faire avec quelqu’un qui potentiellement pouvait mettre son nez dans toutes les affaires ne l’enchantait pas plus que cela, car oui, peut-être ne le connaissait-elle pas, mais Arthus lui savait parfaitement qui était Priya Shafiq.

© Starseed

_________________
PROTECT OUR PEOPLE OUR FAMILY. ARTHUS STANHOPE;
It's oh so sweet You got to make it hot Like a boomerang I need a repeat You got to pack it up And work it like a new boy should Gimme all your lovin All your hugs and kisses too Don't let up until we're through - ZZ TOP

Revenir en haut Aller en bas
 

Collaboration défectueuse ft. Arthus Stanhope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les prémices d'une collaboration
» Collaboration Monastère et Conseil d'Artois
» Demande de partenariat
» Proposition de partenariat
» Pb De connexion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
episkey  :: Londres :: Le ministère de la magie-