AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.   Jeu 28 Avr - 20:00







Rachel Kim Gallagher

Feat. Alexandra Daddario



Nom • Gallagher. Prénom • Rachel Kim. Date de naissance • 11 décembre Âge • 24 ans. Situation • Célibataire. Orientation • Hétérosexuelle. Classe/Profession • Vendeuse chez Honeydukes. Maison • Poufsouffle. Qualité de sang • Née-moldue. Baguette • 28,5 cm, bois de Hêtre et crin de licorne. Epouvantard • Son épouvantard serait le souffle du vent près d'une falaise, cette sensation d'être proche du vide sans pouvoir savoir si elle doit faire un pas en avant ou en arrière. Rachel est aveugle. Amortentia • L'odeur de l'hiver qui arrive, les sucreries, celle de ses chaussons de danse et du bois de son piano. Patronus • Une chouette des neiges. Groupe • WIZ

Histoire

Je ne me souviens pas de la dernière chose que j'ai vu. Il y a les quelques rares souvenirs en couleurs que je possède, et ceux, tellement nombreux, plongés dans le noir. Il n'y a pas d'intermédiaire entre eux, pas de liaison, pas de paumade pour atténuer petit à petit. Un jour, j'étais enfant, dans mon orphelinat, et je voyais le jour se coucher depuis ma petite fenêtre de ma petite chambre tellement grise, et puis, ce qui me semble être le lendemain, ce n'était plus que tout froid et tout noir. Je ne me souviens même plus d'être tombée malade, j'avais seulement sept ans, c'était une fièvre parmi tant d'autres. A cet âge, on tombe facilement malade. Je sais que c'était l'hiver, et c'était la saison la plus belle lorsqu'on avait sept ans et qu'on était dans un orphelinat. C'était la saison des batailles de boules de neige, des bonhommes, des anges qu'on faisait sur le sol avant de se faire gronder parce qu'on avait sali notre uniforme miteux. Et là encore, c'était pareil. Pas d'intermédiaire. Les flocons de neige puis le noir, le froid. Cette lumière que je ne reverrais jamais. Cette peur qui tenaille l'estomac d'une enfant, cette solitude parce qu'elle ne peut plus voir ce qui l'entoure. Elle est toujours seule, toujours froide. La lumière n'entre plus.

Pour atténuer ma solitude, quelques temps après qu'il fasse tout noir, quelqu'un avait frappé à ma porte. Je n'avais jamais de visite, je n'avais personne. Ni quand le soleil brillait, ni maintenant qu'il s'était éteint à jamais. Je n'avais pas vu son visage, mais j'avais entendu sa voix : Un masque de froideur que trahissait quelques tremblements hésitants. J'avais entendu la directrice expliquer à cette femme qui entrait dans ma vie, que j'étais tombée malade et que personne n'avait rien pu y faire, j'étais devenue aveugle pour toujours. Aveugle. Comme c'était étrange, comme mot. Elle l'expliquait ainsi, comme si je n'étais pas là et n'entendait pas en plus de ne rien voir, avec cette voix de profond respect que la directrice réservait aux familles les plus riches des enfants de l'orphelinat. Ceux qui avaient au moins une tante, un oncle, un grand parent qui venaient une fois l'an, pour faire bonne mesure. Cette dame, je compris immédiatement, au son de la voix de la directrice, qu'elle devait être impressionnante ou riche, ou les deux. Cette directrice quelque peu arriviste ne comprenait pas, tout comme moi. J'appris ce jour là de ses mots plus de choses sur moi qu'elle n'avait voulu m'en révéler en sept ans d'habitation dans l'orphelinat. Elle avait peut-être l'excuse du fait que j'étais une petite fille ou bien s'en fichait-elle juste, mais néanmoins, elle expliqua à la dame qu'une très jeune fille m'avait déposée là sept ans auparavent, durant l'hiver, le visage en larmes, seulement deux jours après ma naissance. Elle lui avait indiqué mes noms, et d'autres informations d'usage, m'avait regardée, m'avait embrassé sur le front et était partie sans se retourner. Elle expliqua que depuis, ils s'étaient occupés de moi du mieux qu'ils avaient pu. J'étais une enfant "calme, réservée, intelligente, craintive, toujours dans la lune" d'après ses mots. Puis, elle quitta la chambre sans un mot pour moi et après avoir salué avec respect la dame. Je sentis la main froide sur mon bras bien avant d'entendre ses pas, si légers et si souples, qu'ils étaient comme une ombre.

- Bonjour Rachel.

Sa voix. Ses hésitations qui ne masquaient pas la fermeté de sa voix, comme si elle s'obligeait à être parfaite dans tout ce qu'elle faisait, comme si jamais elle n'avait le droit de perdre la face. Assise sur mon lit que je savais gris, les mains coincées entre mes cuisses, j'avais tourné la tête vers la voix du mieux que je l'avais pu, et lui avait répondu avec prudence.

- Bonjour, madame. Comment tu vas ?

Politesse. Banalité. J'entendis un léger rire au fond de sa voix qu'elle ne fit pas éclater. Comme si j'étais une petite chose amusante. Mais encore une fois, elle était le contrôle-même.

- Je vais bien, ma petite, je vais bien. Tu dois te demander qui je suis, et pourquoi je suis ici dans ta chambre.

Je haussais les épaules – Ce qu'elle m'apprit à éviter plus tard, prenant celà comme un signe d'insolence ou de désintérêt. Bien sûr que je me posais des questions mais j'avais seulement sept ans, aucune famille et pas d'amis, j'étais une petite fille rêveuse et ce qui inquiète un adulte, aucune fillette ne s'en souciera.

- Je m'appelle Elisabeth, et je suis ta grand-mère. Je viens d'apprendre ton existence, et je suis venue te chercher pour te ramener chez moi, en Irlande, où je te donnerai l'éducation nécessaire à une enfant. Ici, il ne t'arrivera rien de très bon.

C'était des mots trop durs et trop compliqués pour une enfant. J'avais compris l'essentiel, et même plus que ce qu'elle avait voulu en dire. Calmement, je m'étais levée, et dirigée vers mon armoire. Toujours en silence, j'avais préparé mes affaires pour une nouvelle vie. Un nouveau départ, dans le froid et le noir.  


Derrière l'écran

Bonjour, je m'appelle Meg , j'ai 22 ans , j'habite au Pays Basque  et je suis un Panda Roux ! . J'ai découvert le forum en parlant avec une amie qui s'inscrira sans doute plus tard. Sinon, j'aimerai ajouter que vous avez tous l'air adorables   ! Oh, une dernière chose Voldy is dead


© episkey - yellowtardis



Dernière édition par Rachel Gallagher le Ven 29 Avr - 0:52, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.   Jeu 28 Avr - 20:40

bienvenue femme mystère
Bon courage pour ta fiche Very Happy

Revenir en haut Aller en bas


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.   Jeu 28 Avr - 20:49

HOLA LAAAA !!! Alexandra Dadario ! J'adore cette actrice ! (Il n'y a que des actrices que j'aime ici ! )
Enfin bon, bienvenue et bon courage pour ta fiche ! J'ai hâte d'en savoir plus sur elle et de pouvoir RP' avec elle !

Revenir en haut Aller en bas


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.   Jeu 28 Avr - 21:31

Bienvenue à toi petit chenipan, bon courage pour ta fiiiche !

Revenir en haut Aller en bas


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.   Ven 29 Avr - 0:06

Merci à tous les troiiiis ! Moi aussi j'ai hâte de pouvoir rp avec vous tous ! Encore quelques détails de ma fiche et j'aurai fini !

Revenir en haut Aller en bas


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.   Ven 29 Avr - 17:59

Mais quel personnage !
Faire une fille aveugle ... Suspect voilà qui promets d'être passionnant !

Bienvenue chez nous, et amuses-toi bien Smile


Dernière édition par Alexander Knight le Ven 29 Avr - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.   Ven 29 Avr - 18:08

Merci, c'est gentil !   Bah c'est la première fois que je le tente, on verra bien ce que ça donnera ! 

Revenir en haut Aller en bas


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.   Mer 4 Mai - 21:23

Je suis désolée du double post mais... Est-ce que quelqu'un pourrait valider ma fiche siouplaît?

Revenir en haut Aller en bas


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.   Sam 7 Mai - 11:23

Une ancienne Poufsouffle vendeuse chez Honeydukes

Par Merlin désolé désolé désolééé pour cette longue attente ! Les deux admins ont été absentes en même temps résultat les fiches sont restés sans réponses ><
J'apprécie beaucoup ta plume et je trouve Rachel extrêmement attachante, j'ai hâte de la voir évoluer en rp ! Il y a juste une toute petite chose qui me chagrine dans ta fiche, c'est que tu n'évoques pas le monde de la magie (comment a-t-elle découvert ses pouvoirs ? Comment a-t-elle vécu son statut de née-moldu pendant la guerre?) pourrais-tu donner quelques précisions à ce sujet ? Je m’empercherais de valider ta fiche ensuite !

_________________
    Mateusz Bishop ◇ And in her eyes you see nothing, no sign of love behind the tears, cried for no one a love that should have lasted years. ©endlesslove

Revenir en haut Aller en bas


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.   Sam 7 Mai - 12:35

Coucou ! Y a pas de soucis, je comprends !
Merci beaucoup pour tes compliments en tout cas !
Oui je n'en ai pas parlé parce que j'avais une demande à faire avant, donc je t'envois un mp et je corrige ma fiche rapidement

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.   Aujourd'hui à 15:08


Revenir en haut Aller en bas
 

Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grace - Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit
» “Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.” [Livre III - Terminé]
» Oscar - On peut être artiste sans être rien de particulier
» Pietro Maximoff (Vif Argent - Quicksilver)
» Que peut faire un Shinigami sans son zanpakutô ? [pv Shin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
episkey  :: Le début de l'aventure :: Choixpeau-