AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Winie • la sorcière qui n'avait pas d'humour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Winie • la sorcière qui n'avait pas d'humour   Dim 17 Jan - 21:53







Winona Crane

Feat. Ruth Wilson



Nom • Crane Prénom • Winona dit Winie Date de naissance • 3 mai 1950 Âge • 31 ans Situation • Célibataire Orientation • Hétérosexuelle Profession • Secrétaire au magenmagot Maison • Serdaigle Qualité de sang • Sang-Mêlé Baguette • 22,7 cm en bois d'Aubépine et plume de phénix, très souple Epouvantard • Un chien qui essaie de la mordre Amortentia • L'odeur des marrons chaud et des violettes Patronus • Une mésange Groupe • Fiz

Histoire

« Oh rigolez Miss Crane, ce n’était rien qu’une blague. » Un sourire mince se dessina sur la frimousse de la sorcière, mais ce sourire n’avait rien d’aimable. « J’ai du mal à trouver un caractère comique à cette histoire, c’est de Mangemorts que l’on parle. » Winona Crane prenait tout légèrement trop au sérieux, c’était sans doute son pire défaut mais aussi ce qui la rendait si touchante. Comment imaginer qu’elle n’était que ce petit animal froid et nerveux ? Une chose était sûre, elle cachait bien plus que cela derrière ce masque trop dur. Mais pour bien des raisons, la Crane avait perdu tout sens de l’humour et du haut de ses trente-deux ans, elle semblait déjà bien aigrie.

Winona n’avait pas toujours été comme ça. Il fut un temps où elle était une gamine insouciante qui aimait sortir et s’amuser avec ses camarades de Poudlard. Mais elle avait toujours été une sorcière extrêmement sérieuse, cela n’avait jamais changé avec le temps.
A peine le choixpeau magique dressé sur la tête qu’elle fut envoyée à Serdaigle, sans hésitation. Elle était si sage et si studieuse. Elle avait ça dans le sang : les Crane étaient connus pour être envoyés systématiquement chez Serdaigle, beaucoup d’entre eux avaient occupés des postes au sein du ministère. Ce n’était pas une famille qui rigolait lorsqu’ils s’agissaient de l’école ou du travail, réussir leur carrière c’était leur fin à tout prix. On ne naissait pas Crane sans ambition.

« Tu rougis Winie, je t’ai vu ! Oh… Winie, dis moi pas que tu… » Et si, elle l’était. Incontestablement. Elle était tombée immédiatement sous le charme de Fergus. Il s’agissait d’un Poufsouffle de la même promotion qu’elle. Il était beau, charismatique et surtout extrêmement drôle. Winona en était folle et apparemment, cette Serdy ne laissait pas indifférente le jeune homme. Il était fou d’elle, avec sa mine renfrognée et ses petites lèvres pincées. Elle semblait trimballer son petit air sérieux partout avec elle, pour lui elle était comme un ange tombé du ciel. Winie aurait tout fait pour attirer son attention, elle riait aux éclats en sa présence, il pouvait dire n’importe quoi ça marchait. Il était bien le seul être au monde à réussir à faire se bidonner la Crane. Plus personne ne la reconnaissait quand Fergus était dans les parages. Il était son contraire absolu : un cancre, imbu de lui-même et je m’en foutiste, tandis qu’elle était l’incarnation de la droiture. Ils étaient parfaitement mal assortis et pourtant semblaient faits l’un pour l’autre.
On pourrait écrire une véritable romance inspiré de leur histoire. Leur couple aura fait jaser du temps de leur scolarité à Poudlard. On se moquait d’eux parce qu’ils étaient totalement fous, et puis d’un autre côté on les jalousait parce qu’ils avaient tellement de chance de s’être trouvés. A la fin de leurs études ils s’installèrent ensemble et vécurent des années formidables en tant que jeune couple.

Il n’y avait qu’un hic entre eux : leurs deux familles. Les Crane étaient une famille de Sang-Mêlés connue des sorciers, et très respectée. Mais pour la famille de Fergus, cela ne comptait pas tant qu’ils n’étaient pas des Sang-Pur. Le jeune Pouffy était l’héritier d’une longue lignée de Sang-Pur et il était hors de question pour ses parents qu’il épouse une Sang-Mêlé, surtout une traitre à son sang comme Winona et sa famille. Ils firent pression, ils rejetaient totalement Winie à chaque repas de famille, si bien que la sorcière finit par mettre Fergus au pied du mur. Mais le coup du « c’est eux ou moi » ne fonctionna pas, il fut incapable de choisir alors elle le quitta.  
L’histoire n’aurait pas du s’arrêter là. Elle croyait dur comme fer qu’ils étaient liés et qu’ils allaient se retrouver, que ce n’était qu’une passade, que bientôt il arrangerait tout avec sa famille et qu’ils pourraient vivre à nouveau ensemble et peut-être se marier. Elle habitait chez ses parents en attendant et gardait bon espoir. Mais rien, et la guerre qui commençait à éclater n’annonçait rien de bon.

Il ne répondait pas à ses hiboux, elle avait peur. Un de ses anciens camarades de Poudlard qui avait rejoint la résistance avait affirmé avoir combattu contre Fergus lui-même. Comment aurait-il pu devenir un Mangemort ? Il était le garçon le plus doux du monde. Cela faisait plusieurs années qu’elle n’avait plus eues de nouvelles, Winona s’était trompée, ils n’étaient peut-être pas liés s’il n’avait fait aucun effort pour la retrouver. Mais s’il avait rejoint les Partisans de Voldemort, alors c’était qu’il n’était pas celui qu’elle croyait. Elle préféra l’effacer de sa mémoire et s’investir à fond dans son travail, elle avait obtenu un poste au Ministère, au département de la justice magique. C’était peut-être là son destin : réussir sa carrière professionnelle, l’amour n’était manifestement pas son truc.

Elle était l’aînée de trois jeunes Crane, enfants de Vincent Crane et Charlene Lynch, une née moldue. Après sa naissance, vint Ophélie et puis Paulus, le petit prince de la maison. On le choyait comme une pierre précieuse, tout tournait autour de lui au domicile des Crane. C’était que ce n’était pas un enfant comme les autres. Depuis plusieurs années déjà Vincent et Charlene avait du accepté l’idée que Paulus était un cracmol. Ce n’était pas si grave après tout, il était promis à un brillant avenir, c’était certain, être sorcier ou non n’y changerait rien. Winona l’adorait et passait son temps à s’occuper de lui. Il l’aidait à garder la tête hors de l’eau tandis que la guerre des sorciers battait de son plein et que les meurtres et disparitions se multipliaient.
On avait peur pour Charlene, mais encore plus pour Paulus. Les mangemorts n’hésiteraient pas à leur faire du mal. La famille Crane se tenait à l’écart du conflit, ils étaient pourtant jugés comme traitres à leur sang et étaient donc dans une situation délicate. Ils soutenaient implicitement la Résistance mais avec toutes ces têtes de Crane qu’on retrouvait déjà au Ministère, ils préféraient se contenter de cette place-là et ne pas provoquer encore plus les partisans du grand mage noir.
Pendant une période au début de la guerre, Winona rejeta tous les débats concernant les récents événements. Elle quittait la table dès qu’on abordait le sujet. C’est Paulus qui lui tira finalement les oreilles, et c’est lui qui lui parla en premier des Mains sourdes. Winie se renseigna sur leurs actions et décida finalement de les rejoindre. S’investir auprès des Mains sourdes lui donna un but et lui permit de rester ne pas se laisser abattre pendant cette guerre. Elle n’arrivait pas à oublier Fergus mais elle pouvait au moins essayer de penser à autre chose alors qu’elle aidait les jeunes cracmols.

Les années passèrent, la guerre demeurait et les Crane pouvait s’estimer heureux d’être au complet jusqu’ici. Un jour, ils décidèrent d’organiser une grande réception familiale pour célébrer les 90 ans du grand-père Crane, Auguste. Malheureusement les Mangemorts s’y invitèrent, le frère de son père se fit tuer et des cousins éloignés. Ophélie fut grièvement blessée et on dut l’emmener à Sainte Mangouste. Winona avait connu un tout autre type de blessure ce soir-là.
Elle l’avait vu, de ses propres yeux. Son Fergus, il était là, il était venu chez elle avec des Mangemorts. Il s’était approché d’elle, il avait voulu lui parler et elle avait fui. Elle s’était refugiée dans la forêt qui bordait leur maison. Quand ils furent partis, laissant derrière eux quelques cadavres de Crane, Winona avait été incapable de dire quoi que ce soit. Elle n’avait pas prononcé un mot pendant plusieurs jours, sa famille se demandait presque si elle était au moins émue par ce qui venait de se passer.

Ce soir-là, quelque chose changea en Winona. Elle resta membre des Mains sourdes et continua à bosser dur au Ministère, mais elle n’était plus vraiment elle. Elle vivait une demi-vie, ou elle ne laissait plus place aux sentiments, ni aux rires, ni à la bonne humeur. Ainsi elle devint cette sorcière aigrie que l’on connaît aux bureaux du Ministère. C’était comme si quelque chose s’était brisé en elle et que rien ne pouvait le réparer. Elle vivait la conversion de Fergus comme une trahison et ne se sentait plus capable de faire confiance à qui que ce soit.

En 1980, Millicent Bagnold fut nommée Ministre de la magie. Winona reçut très vite la visite d’un hibou qui lui apportait une lettre du Ministère lui annonçant qu’elle avait été promue au poste de secrétaire au Magenmagot. Elle était contente bien sûr, mais ne le montra pas. La guerre continua encore un an, jusqu’à la mort de Voldemort. Elle ne fit pas la fête avec les autres, elle resta toute la nuit à bosser sur des dossiers car à partir de maintenant elle allait être une sorcière très occupée. Les captures de Mangemorts n’en finissaient plus, et les procès se multipliaient. Winona ne manquait pas de travail, on disait même d’elle qu’elle vivait au Ministère tellement elle ne décollait jamais de son poste.
A la fin de la guerre elle déménagea dans un petit deux pièces à Londres, juste à côté du Ministère. Elle vivait seule, ce qui semblait lui convenir, même si la vérité c’est qu’elle supportait mal le silence qui régnait chez elle et commençait à regretter le nid familial. La solitude transforma rapidement Winona en cette machine qui ne vivait que pour bosser. Jusqu’au jour où on attrapa un certain Mangemort…

Elle ne mêlait jamais émotion et boulot. Elle avait beau voir défiler des Mangemorts toute la journée et éprouver une rage monstrueuse contre eux, elle ne laissait rien paraître. Mais Fergus, c’était trop. Le procès eu lieu, elle bouillonnait de l’intérieur, multiplia les gaffes pendant toute l’audience. On ne condamna pas le Sang-Pur, on jugeait qu’il avait été manipulé par les Mangemorts et que n’ayant pas commis d’actes impardonnables, il avait le droit à une seconde chance. Il reconnaissait ses fautes et donna quelques noms qui aidèrent les Aurors à attraper des partisans de Voldemort. Pendant tout le procès, il ne l’avait pas quitté des yeux, elle l’avait bien vu, pas une seule fois il n’avait regardé dans la direction de Barty Crouch.
Le jugement laissa la sorcière encore plus nerveuse qu’à l’accoutumé. Si son travail reste irréprochable, on a du mal à reconnaître Winona ces derniers temps. Elle prend les choses légèrement trop à cœur. Mais la sorcière n’en perd pas de son mordant, malgré son changement d’attitude, elle reste cette demoiselle distante et intransigeante.  


Derrière l'écran

Bonjour, je m'appelle Lu , j'ai 19 ans , j'habite en Paris  et je suis une demoiselle . J'ai découvert le forum en connaissant les admins. Sinon, j'aimerai ajouter que ! Oh, une dernière chose Voldy is dead


© episkey - yellowtardis



Dernière édition par Winona Crane le Lun 18 Jan - 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Winie • la sorcière qui n'avait pas d'humour   Dim 17 Jan - 22:01

Bienvenuuue Winie l'ourson ( j'étais obligé sorry )
Bon courage pour ta fiche Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Winie • la sorcière qui n'avait pas d'humour   Dim 17 Jan - 22:10

Wow sublime choix d'avatar ! Et une secrétaire au magenmagot vu le contexte c'est tellement parfait
Il me tarde de découvrir Winie, bienvenue sur Episkey ! Si tu as la moindre question n'hésite pas

_________________
    Mateusz Bishop ◇ And in her eyes you see nothing, no sign of love behind the tears, cried for no one a love that should have lasted years. ©endlesslove

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Winie • la sorcière qui n'avait pas d'humour   Dim 17 Jan - 22:22

L'avatar, le pseudo, le métier, ça envoie du lourd
Bienvenue parmi nous I love you

Hâte de voir ce que tu nous réserves

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Winie • la sorcière qui n'avait pas d'humour   Dim 17 Jan - 22:32

Waouh quel choix badass d'avatar de métier et de prénom (Winona - la première née *^*! Je suis fan)
Si tu as la moindre question, tout comme Mat' la dit, n'hésite surtout pas à nous contacter.
Courage pour ta fichounette Very Happy

_________________
PROTECT OUR PEOPLE OUR FAMILY. ARTHUS STANHOPE;
It's oh so sweet You got to make it hot Like a boomerang I need a repeat You got to pack it up And work it like a new boy should Gimme all your lovin All your hugs and kisses too Don't let up until we're through - ZZ TOP

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Winie • la sorcière qui n'avait pas d'humour   Dim 17 Jan - 22:57

Bienvenuuuuuuue  !! J'adore ton choix d'avatar *W* !
Bon courage pour ta fichouille :B

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Winie • la sorcière qui n'avait pas d'humour   Lun 18 Jan - 13:15

Je suis complètement sous le charme, l'histoire de Winona est vraiment poignante j'ai été passionné par ta fiche elle est magnifique ! Tu fais officiellement partie des nôtres, je m'en vais valider ta fichounette sur le champ ! Tellement contente que tu sois parmi nous

_________________
    Mateusz Bishop ◇ And in her eyes you see nothing, no sign of love behind the tears, cried for no one a love that should have lasted years. ©endlesslove

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Winie • la sorcière qui n'avait pas d'humour   Lun 18 Jan - 13:36

Merci à tous Very Happy
Et merci pour la validation

Je suis contente d'être parmi vous

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Winie • la sorcière qui n'avait pas d'humour   


Revenir en haut Aller en bas
 

Winie • la sorcière qui n'avait pas d'humour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» Elle avait ce teint clair et une bouche rose...
» Frida [Sorcière]
» Gwelaly Lothalia [Sorcière & Voyageuse]
» Si seulement on avait su s'aimer. Les fleurs auraient été plus roses et nous peut-être plus heureux... [PV Jack]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
episkey  :: Le début de l'aventure :: Choixpeau :: Sorciers validés-