AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Un diner, un restaurant, et toi, et moi [Delwyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Un diner, un restaurant, et toi, et moi [Delwyn]   Lun 18 Jan - 2:18

Un diner, un restaurant, et toi, et moi

✻✻✻ Les invitations étaient monnaies courante dans ma vie. J'étais belle, jeune, quelque peu influente, et je savais sourire même face à ceux qui auraient mérité que je leur crache au visage. Tout simplement, je savais agir avec assez d'hypocrisie pour que les gens m'apprécient. Cette affluence de gentillesse entre sorciers à bannir était la seule chose qui m'outrait dans mon travail, tout autant que je devais participer à ces flâneries. Bref, de toute les invitations que j'avais reçues jusqu'ici, allant de collègues du ministère jusqu'à mon fiancé, il n'y en avait qu'une que j'avais acceptée avec sourire et enthousiasme. Delwyn Travers, c'était mon chouchou, celui-là même qui pourrait faire n'importe quoi sans que je ne lui en veuille très longtemps, preuve en est lorsqu'il a épousé cette impure incapable d'élever sa progéniture. Il y a des garces qui ne mesurent pas leur chance lorsqu'elles épousent mieux qu'elles, elles ne s'en rendent compte qu'une fois qu'elle ont perdu ce qui leur était déjà généreusement donné. L'image même de cette peste réussissait à me donner la migraine, même quand elle était loin de lui elle avait le pouvoir de me gâcher la vie...
Alors que je brisai le silence une fois de plus, de la pointe de mes talons, j'otai ma robe de travail pour me glisser rapidement sous l'eau chaude de ma douche. Un seul coup d'oeil dans le miroir de l'entrée, m'avait fait comprendre qu'il valait mieux que je revois toute ma mise en beauté. Je sais que Delwyn me connait depuis très longtemps, qu'il m'a vue dans de pires états que celui-ci, mais j'avais toujours cette volonté d'être présentable tout en restant moi-même, élégante mais pas forcément tape à l’œil, et pour autant, j'aimais être belle, être regardée, et ça valait aussi pour lui. D'un coup de baguette je séchai mes cheveux sans oublier de les mettre en forme sous une coiffure d'époque, celle-là même que ma mère aimait déjà faire dans sa chevelure dorée. Quelques touches de poudre et un rouge à lèvre cerise pour accentuer le sourire que je lui tiendrais, et le tour était joué, ou du moins, il ne manquait plus que la robe que je voyais déjà en tête. J'enfilai aussi vite que possible, l'une des dernières robes que j'avais achetée, bleue foncée, qui me tombait à ravir, à mon humble avis pour terminer le tout d'une touche de parfum fruitée qui viendrait se marier avec la senteur de mon savon naturel.
Delwyn... si parfois encore il réussissait à me surprendre, j'aimais bien prendre les devants, et je lui avais fais savoir qu'il était hors de question qu'il vienne me chercher à la maison comme si nous étions un couple moldu plein de convenances, je tenais à l'attendre au restaurant, sauf qu'à cette heure, ce devait être lui qui attendait. En un tour de transplanage, j'étais arrivée non loin du lieux où nous devions nous retrouver, et c'est alors que mes yeux se posèrent sur lui. Il était beau... je lui avais toujours trouvé un charme incontestable et sans doute que ma mère devait lui en trouver autant pour toute les choses qu'elle s'impatientait à me dire chaque fois qu'il venait en visite à la maison.
J'avançai, mes escarpins trahissant ma démarche, comme une lionne fixée sur sa proie. J'aimais provoquer l'effet de surprise, j'aurais aimé le faire trembler, mais sans aucun doute il devait déjà avoir remarqué ma présence. Mes doigts, glacés, serrés autour de mon sac, se défirent pour venir se déposer contre la nuque de Delwyn le temps que je vienne marquer sa joue de la teinte de mes lèvres, perchée du haut de mes talons sans oublier de me mettre de plus belle sur la pointe des pieds pour l'atteindre. « J'espère que je ne t'ai pas fais trop attendre, j'ai pris du retard sur mon emploi du temps. Tu vas bien ? » finis-je alors que mes iris vinrent se planter dans les siens comme s'ils pouvaient trouver la réponse d'eux-même. Le froid commença à me saisir, provoquant en moi la réaction de me serrer contre ma veste légère, je pouvais sentir chaque parcelle de ma peau se rebeller contre la température de l'air qui venait la froler. « Si on entrait ! »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un diner, un restaurant, et toi, et moi [Delwyn]   Mar 19 Jan - 22:39

Un diner, un restaurant, et toi, et moi

Il y avait peu de personne à laquelle je tenais véritablement. Il était aisé de faire croire qu'on était attaché à quelqu'un. Mes proches se comptaient sur les doigts de la main et il n'y en avait que deux parmi ceux là pour qui je ressentais vraiment de l'affection. C'était bien sur ma mère, celle qui m'avais mise au monde et qui me soutenais malgré mes actions de rebelles. Et puis il y avait Rohese. Cette petite blondinette que j'avais rencontré alors qu'elle n'était pas plus haute que trois pommes. Sa petite bouille trop mignonne avait éveillé un côté protecteur chez moi, et on avait fini par être une sorte de famille à nous deux. Entre sang pur, ça n'avait gêné aucune de nos deux familles.
Et puis la petite fille grandissait, devenant une belle jeune femme. Et avec son sale caractère. Le temps n'avait cependant rien enlevé à notre amitié et c'était donc avec grand plaisir que je la retrouvais. Ce soir, je dînais avec elle. J'avais troqué ma tenue de médicomage pour un costume noir. Je l'invitais au restaurant, il fallait un minimum être bien habillé. Et puis je savais pertinemment que Rohese ne viendrait pas en jean.

Elle avait insisté que je l'attende devant notre lieu de rendez vous. Je voulais tester le nouveau restaurant qui venait d'ouvrir et dont j'en entendais beaucoup de chose. Apparemment ils s’inspiraient de la cuisine française. Je n'avais jamais été dans ce pays, manger des cuisses de grenouilles ne me donnait pas vraiment envie. J'attendais donc la belle, qui bien évidemment était en retard. Les femmes et la ponctualité ce n'était pas vraiment ça. Mon ex, me l'avait bien montré durent nos brèves années en couple. Cigarette au coin des lèvres, j'entendais le son familier des talons. Cette démarche si reconnaissable, déterminée. Même si ce n'était que moi, elle ne changeait pas.

- Ca va. J'ai bien cru que j'allai devoir inviter la prochaine femme qui passerait devant moi.

Répliquais je avec un sourire en coin après lui avoir fait la bise. J'étais bien tenté de la laisser se geler dehors encore un peu mais je n'étais pas si mesquin. Je poussai donc la porte, invitant Rohese à rentrer avant de la suivre. Un serveur s'avança vers nous.

- Bonsoir madame, bonsoir monsieur

- Bonsoir, j'ai réservé une table au nom de Travers

- Bien sur, si vous voulez bien me suivre

Le serveur nous guide jusqu'à une table dressée pour deux personnes dans un coin de la salle. Il y avait pas mal de monde, ce qui indiquait bien sa bonne réputation déjà acquise malgré ses débuts à Londres. Je tirai la chaise pour mon invitée avant de m'asseoir à mon tour. Le serveur en profita pour amener le menu.

- Désirez vous un apéritif ?

- Donnez nous votre meilleur vin

Il hocha la tête et nous laissa. Je me concentrai alors sur Rohese qui était magnifique dans cette robe bleu foncée. Son fiancé ne savait pas quelle chance il avait d'être au bras d'une telle jolie femme.

- Tu es sublime, comme toujours

acidbrain


Dernière édition par Delwin Travers le Mer 17 Fév - 18:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un diner, un restaurant, et toi, et moi [Delwyn]   Mar 16 Fév - 20:37

Un diner, un restaurant, et toi, et moi

✻✻✻ Un restaurant français. J'avais ouï dire que la gastronomie française était des meilleures, mais il faut dire que je n'ai jamais été bien attirée par les plaisirs de la gastronomie, je mangeais, point, et je savourais chaque sortie au restaurant bien plus pour le loisir social que gustatif. Delwin plaisanta sur le fait qu'il aurait presque faillit inviter la première femme qu'il aurait vu, et je m'amusai de cette plaisanterie tout autant que lorsqu'il m'ouvrit la porte pour que je passe la première à l'intérieur du restaurant, je laissai échapper « Tu aurais bien perdu au change ! » Orgueil dans mes gestes et dans ma façon de penser, j'assumais complètement celle que j'étais, j'en étais d'ailleurs très fière ! Quelle femme mieux que moi aurait-il pu inviter, qui de plus serait passée ici, je ne pouvais concevoir l'idée qu'il en existe qui m'arrive à la cheville.
Je le laissai s'adresser au petit personnel, adressant respectueusement un signe de tête alors que le serveur nous saluait, pendant que j'inspectais déjà des yeux la salle qui allait sans aucun doute nous accueillir le temps de cette soirée. Il n'y avait pas à dire, ils savaient recevoir et rien que pour cela, j’oublierais qu'ils n'étaient que des moldus. Delwin fit une nouvelle fois preuve de son élégance et je m'installai avec grâce alors que lui-même en fit de même. Mon regard sur lui était plus tendre que celui que j'offrais à quiconque, j'aimais le retrouver, c'était quelque chose d'indéniable. Le serveur nous tint compagnie encore le temps de nous pousser à la consommation, et je ne pus qu'admirer la réponse de mon ami. Le menu entre les doigts, je parcouru les noms tous aussi mystérieux à mes yeux les uns que les autres, et mon choix ne trouvait d'exception qui le fasse tressaillir. « Tu es sublime, comme toujours » me dit-il alors que je m'étais remise à balayer le décor de la pièce de mes yeux, délaissant le menu qui se tenait toujours entre mes mains. Un sourire léger se peint sur mes lèvres et je tournai de nouveau mon visage vers lui, l’œil presque malicieux. « J'ai cru que tu ne te déciderais jamais à le dire ! » Les compliments avaient l'art de m'égayer l'espace de toute une soirée, peut-être un peu moins selon la personne qui me le faisait. J'étais toujours flattée que l'on fasse une éloge sur mon physique. « Je dois dire que tu n'es pas trop mal non plus... » C'était plus pour le taquiner que je l'avais dis dans ce sens, et très vite je repris de mes propres pensées. « Tu es pleins de charme, je ne douterais pas que si tu avais été seul ce soir, tu ne l'aurais pas été forcément en repartant... Mais je suis là ! » finis-je relevant un sourcil. J'étais une amoureuse de l'élégance et du luxe, il m'en fallait beaucoup pour être charmée, mais je l'étais presque toujours de mon Delwin.
Comme lasse de ne pas trouver mon bonheur entre les lignes, je déposai le menu à plat sur la table pour rapprocher mon visage du centre du plateau. «  Ce restaurant est magnifique, je pourrais presque croire que tu veux me demander en mariage... Comment est-ce que tu vas dis moi, ça fait un petit moment qu'on ne s'est pas retrouvé comme ça. »

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un diner, un restaurant, et toi, et moi [Delwyn]   Jeu 18 Fév - 17:43

Un diner, un restaurant, et toi, et moi

Ce n'était pas la modestie qui allait tuer Rohese. En même temps elle n'avait pas tort. J'aurai été déçue de passer ma soirée avec quelqu'un d'autre qu'elle. Ce qui était logue étant donné que c'était moi qui avait invité la jolie blonde à dîner. Entre nos deux travail ce n'était pas évident de se voir. Ce n'était pas de tout repos de soigner des gens et Rohese avait aussi un boulot chargé. Comme ce soir ce n'était pas mon tour de garde, j'avais sauté sur l'occasion pour enfin voir ma petite Rosy.

- Le pire, c'est que c'est vrai...

Renchéris je. Entre elle et Lazare, j'étais servis niveau égo. J'avais le mien aussi, mais ces deux là atteignaient vraiment des sommets parfois. C'était ce qui faisait leur charme après tout. Et malgré ça je les aimaient quand même.

Je n'avais pas pu m'empêcher de rire face à la réponse de Rohese sur mon compliment. Si je ne l'avais pas dit, elle aurait été capable de m'en vouloir. Ou de penser que je ne la trouvais plus jolie. Qui serait assez fou pour ne pas trouver la jeune blonde magnifique ? Même si j'avais grandis avec elle, je n'étais pas aveugle. Je la voyais cependant différemment des autres hommes. Là où ces derniers désirait la femme, j'avais en souvenir la petite bouille de cette même femme qui avait bien grandis depuis.

Je savais aussi que j'avais beaucoup de ressources là dedans. Que je plaisais aux femmes. Le fantasme du brun ténébreux. J'aimais savoir que j'attirais les demoiselles mais ce n'était pas pour autant que je cherchais leur compagnie. J'en avais déjà une dans ma poche, je n'avais pas besoin d'en avoir cinquante en même temps. Le rôle de Dom Juan ce n'était pas pour moi, je le laissais aux autres.

- Heureusement que tu es là, j'aurai vraiment été très vexé que tu me pose un lapin

Aurait elle osé ? Non, en cas d'empêchement elle m'aurait envoyé un message par hiboux ou son patronus. Rohese avait posé son menu sur la table et s'était rapproché de moi. Elle semblait ravie de mon choix, et visiblement, son fiancé avait manqué quelque chose.

- Je serai toujours mieux que ton fiancé actuel, si je puis me permettre

Répliquais je avec un sourire. Le serveur arriva avec une bouteille de vin avant de nous la présenter.

- Voici notre meilleur vin, directement importé de France, Chateau Fortia

Je l'invitais à remplir mon verre pour voir si il était si formidable que cela. Le serveur s'exécuta. En tout les cas il avait une jolie couleur. Je portais le récipient à mes lèvres. C'était délicieux.

- C'est parfait

Je connaissais deux trois mots en français. C'était une jolie langue, il fallait l'avouer. Mon interlocuteur avait l'air heureux de savoir que son vin me plaisait et inclina la tête avant de nous laisser. Je m'emparais de la bouteille pour servir Rohese.

- Comment je vais ? Bien, mise à part que Elana va finir par me rendre fou

Rohese faisait partie des rares personnes à savoir la raison pour laquelle je m'étais séparé de ma femme. Je ne regrettais absolument pas de l'avoir fait, c'était plutôt le dommage collatéral que je n'avais pas pu voir grandir qui me chagrinait.

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un diner, un restaurant, et toi, et moi [Delwyn]   Sam 20 Fév - 20:47

Un diner, un restaurant, et toi, et moi

✻✻✻ Sa réponse me fit sourire. J'avais une fierté accrue, alors si de plus il me soutenait dans mes excès d'orgueil, je n'allais pas redescendre du piédestal sur lequel j'avais l'impression de me trouver. Ma famille m'a élevée dans ces valeurs, je ne pouvais que les perpétuer, et les encourager de ma façon de vivre.
Delwin me confia qu'il aurait été vexé que je lui pose un lapin. Je levai un sourcil, un air faussement indigné, quoi que peut-être un peu, qu'il puisse imaginer que ce soit possible de ma part. « Vraiment ? Et moi j'aurais été vexée que tu penses à ça une seule seconde, tu es sans doute le seul à qui je n'ai jamais posé de lapin ! Ma sœur elle-même y a eu droit une fois... » terminais-je songeus repensant à ce moment où notre rencontre était tombé à l'eau à cause d'un rendez-vous malencontreusement déplacée. Et c'est bien un moment que je n'oublierais pas, tant Fawn me fit des misères à propos de ce fait, et pour l'avoir déjà vécu une fois dans ma vie, je peux affirmer que c'est l'une des choses les plus désagréables qui puissent être.
Quand j'entendis cette phrase à propos de mon fiancé, je laissai apparaître un signe d'évidence. « Tu peux... Je n'en doute pas une seule seconde. » fis-je me replaçant droite sur ma chaise. Je n'avais pas d'affection particulière pour mon fiancé, je n'avais qu'un avis mitigé à son propos, et je me sentais assise entre deux chaises lorsque je pensais à cette union. Mais il était un bon parti, venant d'une bonne famille, je ne le connaissais pas vraiment et il fallait que je me trouve une bonne situation avec les années qui passaient un peu trop vite. Le temps avait filé entre mes doigts, ma jeunesse allait bientôt affadir, et je me devais de trouver le pouvoir. Lui semblait naïf, j'avais l'impression que le mettre dans ma poche serait facile, et c'est ce qui m'importait le plus, tant qu'il ne me mettait pas de bâtons dans les roues...
Interrompus par la nouvelle prestation du serveur, je le fixai comme pour analyser si une erreur n'ornait pas sa personne, mais rien n'était à noter, sa tenue était impeccable et ses gestes étaient précis. Si je faisais toujours mine de bien connaître l'art du vin, je n'en savais pas grand chose si ce n'était qu'il me plaisait ou non. Delwin ferait mieux que moi pour le coup, même si ce n'était pas demain la veille que je dirais ce genre de choses à voix haute.
Il me servit, happant mon attention à ce liquide rouge qui coulait dans le cristal fin de mon verre, pour mieux retirer cette même attention en prononçant le nom d'Elana. Même si je ne laissai jamais trop paraître mes émotions, lorsqu'il s'agissait de celle-ci, mon cœur s'emballait, et ma colère pressait mon sang dans mes veines. Je n'aimais pas qu'elle fasse encore partie de sa vie, je n'aimais pas qu'elle soit encore présente alors qu'elle n'avait plus rien à faire dans les parages. « Qu'est ce qu'elle te fait encore cette créature des enfers ? » J'évitais de laisser transparaitre ce que je pensais de cette union, parce qu'il payait encore de l'avoir épousée, mais il savait très bien que la meilleure solution à mon avis était de la voir tout simplement disparaître mystérieusement.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un diner, un restaurant, et toi, et moi [Delwyn]   Dim 21 Fév - 21:04

Un diner, un restaurant, et toi, et moi

Je savais que Rohese n'aimait pas que l'on doute d'elle. Ce qui était loin d'être mon cas. Au contraire, je savais que je pourrais toujours compter sur elle. Elle me connaissait, l'homme que j'étais et celui que je suis actuellement. Il n'y avait aucun secret entre nous deux. J'avais déjà rencontré sa soeur plusieurs fois, et vu le caractère elle devait en avoir voulu à Rohese de l'avoir laissé.

- Il faut être plus gentille avec sa soeur

Répliquais je avec un sourire. J'étais fils unique mais j'imaginais que si j'avais eu un petit frère ou une petit frère je serai du genre super protecteur. Je n'aurai eu aucune envie que la personne qui partageait mon sang vive la même chose que moi. Heureusement, j'avais rencontré Rohese, alors je comprenais un peu ce que cela faisait d'avoir une soeur. Bien que nous ne soyons pas de la même famille, mon souhait était de la protéger. Déjà elle s'était pas fiancé avec un tyran. A vrai dire je plaignais plus ce dernier qu'elle. Je n'avais pas non plus caché mon mécontentement quand j'avais appris la nouvelle. Au fond aucun homme ne méritait de se retrouver au bras de Rohese. A part moi peut être. Quand j'étais enfant, sans doute que j'avais songé de temps en temps à faire de Rosy mon épouse. Nous étions tous les deux des sang purs, des héritiers et nos familles auraient été ravies de cette union. Mais la vie avait mit Elana et sa famille sur mon chemin. Comme quoi on ne faisait pas ce qu'on voulait...

Alors que je comptais lui demander si elle allait fonder une famille avec lui, le serveur était arrivé avec la bouteille. Rapidement, elle fut adopté et je laissais tomber ma question sur l'avenir privée de Rohese. Peu importe ce que j'en pensais, elle était une grande fille. Elle semblait bien vivre sa situation comparé à moi. Bien que divorcé, je restai tout de même enchaîné à mon ex femme. Même si je ne l'avais jamais réellement aimé, elle était la mère de mon fils. Je savais que Rohese ne portait pas Elana dans son coeur. Depuis le début ça avait été clair.

- Créature des enfers ?

Je secouais la tête en souriant avant de boire une gorgée de mon verre.

- Depuis la fin de la guerre elle m'envoie un hiboux...tous les jours. J'ai beau de ne pas lui répondre elle continue

Ce que je craignais le plus c'était surtout qu'elle se décide à monter chez moi. Je n'avais aucune envie de l'affronter en face à face.

- A ton avis, est ce que je devrais continuer de l'ignorer ou lui envoyer une lettre en lui demandant de me laisser tranquille ?

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un diner, un restaurant, et toi, et moi [Delwyn]   Ven 18 Mar - 1:06

Un diner, un restaurant, et toi, et moi

✻✻✻ Delwin connaissait Fawn, il était sans doute la personne de mes amis proches, le plus à même de se douter de la réaction de ma sœur en une telle circonstance ! « Oh, c'est à elle que tu devrais dire ça ! » Tous les rendez-vous ratés que j'aurais pu lui poser auraient été plus doux que certaines choses qu'elle nous faisait subir parfois quand les parents aiguisaient d'un peu trop son humeur. Elle était adorable, je l'aimais de tout mon cœur, et étonnamment, je supportais mieux certaines de ses erreurs, une en particulier qui me refait penser à ce jour où elle ramena, dans la demeure même de notre famille, un jeune homme bien élevé, mais presque aussi impur qu'un moldu...

Penser à ma sœur était réconfortant, cependant, une fois le nom d'Elana prononcé au dessus de cette table, je crois que tout mes muscles se contractèrent dans le même temps. Alors apprendre qu'elle continuait de le harceler purement, et simplement, me mettait hors de moi, et je continuais de contenir mes états comme je l'avais fais depuis que j'avais fais sa connaissance. Si seulement la paume de ma main pouvait faire collision avec sa jolie frimousse de sang impur qu'elle était, et lui faire comprendre qu'il était temps qu'elle le laisse tranquille, je l'aurais fais, sans remords, mais j'avais bien plus de tenue que cette pauvre sorcière, indigne mère désespérée sans son mari...
Delwin en était affecté, j'oubliais parfois ce qui les liait tous les deux, même si pour moi ce n'était plus d'actualité, que le problème était 'enterré', lui devait y penser à cet enfant qu'elle avait su pondre mais pas assumer. Il me demanda conseil. Lorsqu'il s'agissait d'elle, donner de bons conseils devenait plus problématique, et ma haine pour elle, prise en compte, ne faisait qu'affecter la qualité de conseils que je pouvais lui apporter. « Tu devrais lui répondre, une bonne fois pour toute. » C'était sorti, comme ça, sans que je ne mette plus de temps à le fixer dans les yeux, mon regard presque plus interrogateur que le sien. Tout était tellement plus simple avant qu'il ne la rencontre, quand il n'y avait que lui et moi, mais pas elle... « Dans un autre cas, je t'aurais dis qu'une réponse était signe d'encouragement, mais il faut qu'elle comprenne, et si je pouvais lui faire entrer moi même l'information dans sa petite tête, je l'aurais fais... Dis lui le fond de ta pensée, que tu ne l'a jamais aimée et que tu ne veux plus rien savoir d'elle. » Je me fichais qu'elle ait mal tant que lui pouvait être en paix, j'aurais pu prendre la vie d'Elana si j'aurais été certaine que ça ne le touche pas de quelque manière que ce soit. « Elle se lassera, j'espère pour elle qu'elle se lassera très vite. »
La tête légèrement penchée sur le côté, mes yeux scrutaient son visage, tout aussi bien que je gardais le mien aussi neutre que possible, approchant ma main de la sienne pour l'attraper du bout des doigts. « Ne la laisse pas t'atteindre, moi je ne la laisserais pas faire. »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un diner, un restaurant, et toi, et moi [Delwyn]   Sam 19 Mar - 19:03

Un diner, un restaurant, et toi, et moi

Parler à Fawn ça serait comme parler à une porte. Allez savoir ce qui clochait chez cette fille mais elle se comportait comme une gamine depuis que je la connaissais. Peut être par une jalousie ridicule ou autre chose mais en tout les cas, ce n'était pas l'amour fou entre nous deux. Ce qui était bien dommage, vu que je m'entendais parfaitement bien avec la grande soeur. Bien sur, Rohese et moi on ne pouvait pas amener Fawn avec nous, surtout quand c'était interdit aux jeunes.

- Je te rappelle que ta soeur ne m'aime pas vraiment

Deux soeurs qui étaient bien différente l'une de l'autre. Un caractère complètement opposé même. Si Rohese s'était lancé dans une relation sans amour, la plus jeune avait l'air plutôt de croire au prince charmant. Visiblement, il n'y avait pas que Elana qui était une illuminé sur ce sujet. Le grand amour avec un A majuscule avait de quoi en faire vomir plus d'un.

Ma chère ex femme que je ramenais sur la table. Elle n'était pas étrangère à mon état de désespéré. Cet homme que j'avais envie de baffer pour le réveiller et lui hurler que ça en était assez. Mais tout seul je n'avais pas le courage et je savais que je pouvais compter sur ma douce Rohese pour m'aider. Même si elle ne portait pas Elana dans son coeur, elle saurait quoi faire. Elle me conseillait de lui répondre, de lui faire comprendre que ça ne servait à rien de m'envoyer des messages.

- J'espère juste que cette histoire s'arrête

J'étais presque au bout du rouleau. Le pire était sans doute la crainte de la voir débarqué si je lui disais d'arrêter de m'envoyer des messages, de lui balancer que je ne l'avais jamais aimé. Ce qui était vrai. Je ne lui avais jamais dit ce genre de chose. Notre relation n'avait été que purement sexuelle et prise sur une base de pitié pour elle.  

- Mais je crains fort que même si elle me lâchait on resterait connecté par notre enfant

C'était sans doute ce que je regrettais le plus quelque part. J'aurai pu amener Carn chez mes parents et l'élever plutôt que de le laisser à l'orphelinat. Mais j'avais décidé sur un coup de tête, sans prendre la peine de réfléchir à toutes les options. Au final je me retrouvais divorcé et loin de mon fils. J'esquissais un faible sourire à Rohese, la remerciant pour ses paroles.

- Merci d'écouter mes problèmes "familiaux " ennuyants

Un serveur arriva, coupant notre conversation pour nous demander si on avait choisi. Je faisais signer à mon invitée de commander la première.

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un diner, un restaurant, et toi, et moi [Delwyn]   


Revenir en haut Aller en bas
 

Un diner, un restaurant, et toi, et moi [Delwyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Au restaurant [ PV : Elise ]
» PAS: Inauguration d’un restaurant communautaire à Delmas
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» restaurant chinois
» Diner entre maitre et apprenti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
episkey  :: Londres :: Londres moldu-